079 752 65 10
Au cœur du Yoga : les chakras

Au cœur du Yoga : les chakras

Le mot YOGA est devenu Le symbole par excellence d’équilibre et du bien-être auquel nous aspirons tous. Cette image si parfaite sert parfois même à vendre des chips.

Accaparées par l’Occident, les formes de yoga se sont multipliées de manière exponentielle. Cette diversité a contribué à diluer les fondements originels de cette science.

Les névroses de notre société occidentale ont infusé petit à petit les enseignements au point que le yoga est trop souvent perçu de manière erronée comme une pratique physique réservée à des gens minces, souples et en bonne santé.

L’état d’union

La première distorsion du mot Yoga est de sous-entendre qu’il s’agit d’une pratique alors qu’il s’agit d’un état. Ainsi, nous devrions être en Yoga plutôt que d’en faire.
Cet état induit la cessation de la souffrance. Notre société assoiffée de faire redoute l’être et trouve mille excuses pour ne jamais s’asseoir.

Remettre la posture à sa place

A l’origine du yoga, il n’y a pas de posture. Au gré des traditions, puis des siècles, les yogas ancestraux comptent 6, puis 12 douze postures. Aujourd’hui, vous en trouverez un nombre infini. Mais, au fond, quel est leur rôle?

Le rôle de la posture est de libérer le corps de ses tensions, de ses mémoires, pour permettre à l’énergie de circuler de manière fluide dans les canaux énergétiques (proches des méridiens de la médecine chinoise). Autrement dit, cela sert à relaxer le corps, au sens premier du verbe.

Ainsi relaxé, le corps peut alors s’asseoir et méditer.

Du tantra aux neurosciences

Les deux sciences séparées par quelques siècles finissent (enfin) par converger. Les secondes venant valider ce que la première a découvert il y a fort longtemps. A savoir que le triptyque Corps-Mental-Esprit interagit de manière multidirectionnelle, s’influençant les uns les autres. Une pensée négative récurrente finira par faire croire au cerveau et au corps qu’il s’agit d’une réalité.

Il est plus rare d’aborder la mémoire du corps.

Tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime dans le corps.

Chaque événement marquant crée une mémoire dans le corps. A force de stocker une multitude d’événements, il finit par manquer de fluidité, puis se fige, voir développe des symptômes. Cela rend la circulation de l’énergie plus difficile. Cela peut conduire à l’apparition de maladies.

 

L’énergie au cœur

Il est difficile de définir ce qu’est l’énergie : prana, kundalini, Chi ou La Force (pour les fans de Star Wars).

Pourtant, c’est bien de cela dont parle le yoga. D’énergie : qualité, quantité, fluidité, direction. Du trop ou trop peu. Chacun de nous a une énergie propre qui circule différemment. Et si c’était elle qui définissait notre corps ?

Peu importe le sens dans lequel cela se passe. L’important est initialement de comprendre comment repérer, ressentir, écouter, observer l’énergie présente.

Beaucoup d’entre nous vivent tellement dans le mental qu’ils ont perdu le sens de l’écoute de leur corps. Il suffit de raviver ce lien toujours présent. Avec la pratique, les ressentis s’affinent.

 

Le chemin est fractal

En tant qu’occidental, nous avons hérité d’une vision linéaire de la vie. Là où la philosophie hindoue voit des cycles perpétuels, nous voyons une ligne allant d’un point A à un point B. Ce schéma nous enferme depuis la nuit des temps, contribuant à forger un esprit de compétition. Tel l’âne qui cherche à attraper la carotte au bout du bâton, nous avançons frénétiquement vers des promesses de vie meilleure.

Inconsciemment, nous voulons à tout prix achever, atteindre, dépasser, faire mieux. Quel qu’en soit le prix. Ainsi nous faisons taire l’intelligence du corps, laissant le contrôle au mental en permanence.

Se rapprocher de l’état de yoga, en libérant les schémas, nous permet d’atteindre de nouvelles dimensions. Sinon, nous restons enfermés dans nos schémas à les répéter indéfiniment, mais ce chemin est fractal, non linéaire. Accueillir simplement la joie de cette exploration.

Nos esprits conquérants, imaginent ces nouvelles dimensions à l’extérieur, alors qu’ils s’agit d’espaces intérieurs, au plus profond de nous-même, comme un mouvement de spirale qui plongerait vers son centre.

Envisager le yoga du point de vue occidental est frustrant, car il faut toujours être plus souple, aller dans des postures plus acrobatiques. Être encore et toujours à la recherche de performance comme de contrôle.

Alors que la grâce, c’est quand la posture incorpore le yogi. Non l’inverse. Là, émerge l’état de yoga. Tant que le yogi veut performer, cela n’arrive pas.

 

Enquête au cœur des chakras

Vous l’aurez compris, approcher le yoga demande d’être authentique et de lâcher prise. L’étude des chakras nous aide dans cette compréhension de nous-même.

Nous explorons les droits fondamentaux liés à chaque chakra.

Les chakras sont des centres (littéralement roue) qui permettent à l’énergie de circuler. Nous utilisons couramment les sept principaux chakras pour nous guider dans cette exploration. Ils font partie d’un système énergétique constitué de canaux (proche des méridiens).

A chacun correspond une vibration différente exprimée sous forme de : couleurs, formes, sons. Ils ont une raison d’être physique (chacun concerne des parties du corps, mais font aussi référence au système endocrinien), mais ils représentent des émotions, des schémas mentaux. Ils ont une correspondance symbolique avec les 5 éléments ainsi qu’aux planètes de notre système solaire.

 

A un stade plus profond, nous observons des archétypes selon l’énergie. Nous pouvons alors reconnaître comment ils influencent nos traits de caractère, nos blocages, nos manière de fonctionner, nos addictions, nos peurs, etc.

Nous décodons également quelles vibrations extérieures peuvent nous soutenir pour retrouver notre harmonie, que ce soit à l’aide de sons, plantes, minéraux, couleurs, etc. Car nos centre d’énergies nous relient au Vivant.

Ainsi, nous choisissons les activités, les routines, les postures de yoga, les respirations les plus bénéfiques pour notre santé physique, émotionnelle et mentale.

 

L’ Art et la manière

La première étape de cette investigation est l’observation de sa posture corporelle.

Au fil de mes accompagnements, je découvre que le plus important est la manière d’aborder les chakras ou le yoga. C’est l’état d’esprit avec lequel nous investiguons qui détermine ce qui émergera de nos explorations et la manière dont elles se répercuteront dans notre vie.

Alors bien sûr, nous pouvons accumuler du savoir intellectuel sur les chakras, mais le plus important, c’est de les expérimenter.

 

Le yogi est un explorateur

La démarche vers le yoga exige détachement et lâcher-prise.

De l’explorateur, il faut aussi avoir l’humilité face aux éléments naturels, la sérénité face à l’ imprédictibilité du futur et l’écoute parfaite de la sentinelle. Le courage, la discipline et la pugnacité du guerrier, aussi.

Le chemin du yogi n’est pas confortable. Il ne peut en être autrement. Un des buts du yoga est de trouver le confort dans l’inconfort. Cela permet de trouver la voie vers l’unité.

 

Yoga Énergie Transformation

Chaque chakra contient une part d’ombre qui a parfois créé chez nous des stratégies compensatoires

Cette étude de Soi est une longue exploration. Pour cela, l’énergie d’un groupe ou l’accompagnement personnalisé permet de garder son rythme et sa motivation.

Inspiré des yogas classiques, de la psychologie et des neurosciences, le programme Yoga Énergie Transformation vous accompagne dans le début de ce voyage.

Sept mois pour se lancer dans une enquête sur soi avec joie et simplicité. Appréhender, ressentir et comprendre comment nous nous sommes construits. Aller à la rencontre de l’énergie, lâcher prise et se mettre à son écoute. Observer ce qui émerge.

Respect, écoute, douceur, persévérance

La meilleure manière d’approcher l’état de yoga est d’adopter et maintenir un état d’ouverture : observer les tensions pour qu’elles se dissolvent, alors regarder émerger les nouvelles résistances, puis s’en amuser avec la tendresse et la bienveillance d’une mère aimante qui s’émerveille de l’évolution de son enfant. Lâcher.

Ceci est la version complète de l’article paru dans le magazine Recto Verso du mois de juin 2022

Prochaine session YET: 1er septembre 2022

Plus d’information: cliquez ici

Plus d’information sur le programme

 

 

Je pleure

Je pleure

Je pleure

Tous les jours

De tristesse, de joie, de colère

Je pleure

Au fil du temps, pleurer est devenu ma force

J’ai conscience aujourd’hui de la puissance que cela me donne

Je laisse donc couler mes larmes qui se transforment parfois un rivière, parfois en torrent. Et je me baigne dans l’émotion qui se présente. Puis, je l’observe se dissoudre.

Tout au fond de moi, réside une mer intérieure, calme, paisible. Tel un cénote : un endroit enfoui, paisible, secret, imperturbable. Cet espace n’a pas d’âge. Son accès n’est pas aisé. Beaucoup rebroussent chemin.

Grâce à ce lieu, je ne rame plus à contre courant, mais je surfe aisément avec mes émotions.  Avec fluidité et légèreté, parfois. Avec douceur, amour et respect, toujours. Enfin, presque toujours. 

Plus j’ai laissé les émotions se présenter à moi, plus elles ont osé s’exprimer. Elles rendent ainsi ma vie de plus en plus riche et colorée.

De cette manière, j’ai appris à aimer la nuit autant que la lumière. La nuit permet de voir les étoiles, la Voie lactée et la Lune. La lumière permet d’observer le Monde et d’interagir avec lui. De s’émerveiller de sa beauté.

Je pleure

De plus en plus

Je pleure pour libérer toutes mes tristesses, mes joies, mes tensions de toutes sortes. Mes colères, aussi. Celles qui sont en moi depuis la nuit des temps comme celles que je porte de mes lignées.

Ainsi, les émotions me traversent en ressortent sous forme de larmes, tel une piscine à débordement. Paisiblement, au gré des mouvements intérieurs. Une forme de libération, de lâcher prise, de relaxation, au sens premier du terme.

Les émotions savent qu’elles sont les bienvenues et qu’elles ne seront pas rejetées… aussi noires soient-elles.

Je pleure

Mais dans le fond, ma Mère intérieure sait: 

Je ne pleure pas hier

Je me réjouis de demain

Quelles que soient les émotions 

Car dans le fond je sais une vérité immuable

Je sais que tout change

Tout a une fin

Seul l’Amour inconditionnel n’a pas de finitude 

Cultivons-le ensemble 

D’autant que trouver l’accès au cénote intérieur est un chemin inconfortable. Il ne peut en être autrement. C’est ce qui fait à la fois la beauté du parcours et du cénote. Une beauté qui se mérite, une étape, dans un long voyage. La longueur du périple nous permet de voir et d’apprécier d’autant plus intensément cet espace, aussi  préservé qu’imperturbable. Une fois arrivé là, nous réalisons que le cénote a toujours été présent, alors que nous avons illusoirement cherché les clés de notre bonheur à l’extérieur.

Cette étude ne se fait pas seul. Le partage autour du chemin est fondamental: pour que tous ceux qui cheminent puissent trouver un peu réconfort et de douceur. Pour se nourrir mutuellement d’échanges qui redonnent du courage. Ainsi avoir la force d’avancer encore. Dégager le chemin de ses blocages et de ses illusions. Savoir que ce lieu existe en chacun de nous. Ne jamais oublier, quelques soient les circonstances extérieures, que ce lieu est accessible.

Nota bene: Vous avez été quelques uns à me confier votre inconfort parfois intense lors du travail sur Soi. C’est cela qui me pousse aujourd’hui à publier ce texte que j’ai écrit il y a presque six mois. Car lorsque nous entreprenons le travail de la connaissance du soi avec douceur, avec compassion, avec beaucoup de tendresse, ce n’est pas seulement notre Soi que nous libérons, mais bien aussi tous ceux avec qui nous sommes en relations â commencer par ceux que nous aimons, nos proches. Un cadeau inestimable.
Il semblerait même que ce soit tous ceux avec qui nous avons été en relation dans cette vie comme dans les précédentes. Nous libérons également les lignée qui nous ont précédé.

Finalement étudier la connaissance de Soi, c’est un peu comme planter un arbre: ce n’est pas pour soi que nous le faisons, mais pour les générations à venir que nous pourrions ainsi alléger de quelques fardeaux. En plus, nous nourrissons le monde en retravailler sur la qualité de nos liens … actuels, passés et futurs

 

Cela ne donne-t-il pas une toute autre envergure à l’intériorité?

Et si l’intériorité était la médecine primordiale pour guérir le monde?

Que l’amour que vous portez à l’intérieur de vous puisse rayonner à l’extérieur

Beaucoup d’Amour et de gratitude à tous ceux qui cheminent à mes côtés

Le coeur-cellule bat depuis 8 ans

Le coeur-cellule bat depuis 8 ans

Il y a exactement huit ans, apparaissait la première cellule d’un amour de peau.

Un cœur cellule rose en 3 dimensions avec un gros noyau bien visible, le tout baignant dans de l’eau. Je dois avouer qu’à l’époque, je n’avais pas tout à fait conscience de tout ce qui se cachait d’extraordinaire et de pertinent dans ce logo. Il reflète toujours parfaitement ce que je souhaite transmettre aujourd’hui : entre yoga, ayurveda et neurosciences. L’extraordinaire puissance du lien entre corps, mental, esprit, émotions.

Nous vivons dans une société qui manque beaucoup de cœur-cellule. L’Amour est la plus puissante des armes et le remède le plus efficace. Cultiver plus d’amour ne peut commencer qu’à l’intérieur de soi. Pendant tout le mois de mars, j’ai offert des méditations quotidiennes sur ce thème pour créer plus de paix intérieure et de sérénité (lien sur une session live en anglais ici) . 

Les cellules se sont multipliées depuis et j’ai ajouté des cordes à mon arc tant la quête vers l’état d’union me passionne. Accompagner des personnes vers la connaissance de Soi est un chemin magnifiquement riche. Il est complexe, sinueux, parfois pénible ou effrayant, comme toutes les entreprises.

J’ai beaucoup de gratitude pour les personnes qui m’ont accompagné sur ce chemin. Merci à ceux qui m’ont aidé, soutenu, encouragé, motivé. Merci au génie du créateur du logo.

Que chaque élève qui a participé à un de mes cours soit remercié chaleureusement. Chacun d’entre vous m’a appris quelque chose et a participé à la construction de mon savoir.

J’aimerais prendre le temps de féliciter chaque personne qui me consulte pour un accompagnement holistique. Je sais qu’il vous faut du courage, de la volonté et de la pugnacité pour avancer sur le chemin de la connaissance de Soi. Une cliente dont j’admire le courage me disait encore cette semaine: «vous me bousculez mais en douceur. En même temps, vous m’apaisez et me donnez la confiance d’avancer. Nous avons fait un grand pas aujourd’hui».

J’en profite pour vous souhaiter une très belle nouvelle Lune. Un très beau mois d’avril. Celui de la renaissance, de la construction et de l’action. En me demandant comment je pouvais contribuer tout en suscitant l’envie d’évoluer, j’ai concocté une offre-anniversaire (Ayu’renaissance ici). Elle est valable jusqu’au 10 avril.

Je terminerai avec ce mantra qui m’est si cher.

Que chaque être puisse être heureux et libre. Que ma vie puisse y contribuer.

MERCI MERCI MERCI

Chaleureusement,

Laurence

 

Massage de la tête: quatorze raisons de l’adopter

Massage de la tête: quatorze raisons de l’adopter

En Ayurvéda, il est dit que le visage est le reflet de notre santé physique, émotionnelle et mentale.

En massant la tête, nous agissons sur tout le corps. Voici quelques secrets sur le massage indien de la tête et pourquoi il est si efficace.

1. Stimulation des endorphines et de la production de dopamine

En découle, un sentiment instantané de bien-être et de paix intérieure. Le stress et l’anxiété, la fatigue mentale, la frustration, la douleur et la colère diminuent. La pensée s’éclaircit, la concentration et la créativité augmentent. L’humeur est plus joyeuse. La qualité du sommeil est améliorée. La gestion des émotions est facilitée. Se projeter dans l’avenir devient plus aisé.

 

2. Augmentation de l’apport de sang et d’oxygène au cerveau

Le cerveau est ainsi revitalisé et ses fonctions sont améliorées. La productivité, comme la concentration et la mémoire à court terme sont améliorée. Les deux hémisphères du cerveau sont équilibré.

 

3. Activation du système parasympathique

Le corps est encouragé à se détendre, récupérer, se relaxer. Un sommeil plus réparateur, plus profond est rendu possible.

 

4. Apaisement du système nerveux sympathique

La respiration est plus calme et plus profonde. Les battements du cœur ralentissent, la tension artérielle diminue parallèlement au stress et à l’anxiété. Les niveaux d’hormones du stress comme le cortisol diminuent.Les corps et le mental se détendent.

 

5. Relâchement des tensions, blocages et toxines

L’équilibre global de la personne s’améliore. Les états de tension profonds diminuent. Les niveaux d’énergie augmentent. Une plus grande clarté mentale s’installe. L’humeur est meilleure, plus joyeuse.

 

6. Stimulation des terminaisons nerveuses

Meilleure proprioception. Meilleure image de soi.

 

7. Relaxation des yeux et des muscles oculaires

Amélioration de la concentration, de la productivité et de la clarté sont améliorés. La mémoire à court terme est stimulée. Les yeux sont détendus, plus vifs. Diminution des poches et cernes.

 

8. Augmentation de l’afflux du sang du dos à la tête

Les tissus sont nourris et les toxines éliminées. La circulation des nutriments et l’élimination de déchets se passent mieux.

 

9. Diminution des tensions et raideurs musculaires

Ainsi les raideurs les nœuds, les blocages et les adhésions diminuent ou disparaissent. La mobilité des articulations est plus fluide. La flexibilité et l’équilibre sont retrouvés.

 

10. Réduction de l’inflammation des tissus

Le massage agit comme un anti-douleur. La production d’hormones du bonheur réduit la douleur et permet au corps de mieux se détendre.

 

11. Relaxation des muscles, fascias, fibres nerveuses de la tête, du cou et du haut du corps

La posture s’améliore (redressement de la colonne), ce qui permet aussi une meilleure respiration. Cela a aussi un impact positif sur les maux de tête dus aux tensions. Le sujet retrouve plus de vitalité et de vivacité.

 

12. Stimulation du système lymphatique du haut du corps, de la nuque et de la tête

Le drainage des toxines se fait mieux, les œdèmes sont diminués. Le système immunitaire est stimulé et renforcé.

 

13. Amélioration de la circulation sanguine et énergétique au niveau de la peau, des cheveux et du cuir chevelu

Le cerveau est plus alerte. Le cuir chevelu retrouve plus de vigueur et se régénère mieux. Ainsi, la pousse des cheveux est stimulée, ils sont plus forts.

 

14. Stimulation de la micro circulation de la peau

La production de fibroblastes est stimulée. Le visage est ainsi plus détendu, il a l’air rajeuni, raffermi. Le teint devient plus clair.

 

15. Accessible à un prix raisonnable

Ce massage est efficace dèjà dès 15-20 minutes de pratique. Il peut se pratiquer en présentiel, mais je vous propose aussi une pratique inspirée de ce massage lié à du yoga du visage et de relaxation guidée en ligne. C’est vous qui vous massez la tête en vous laissant guider par ma voix. J’ai appelé cette technique : la pratique des 9M (ou les neuf merveilles).

Nous sommes ces éléphants errants …

Nous sommes ces éléphants errants …

 

Partis de leur sanctuaire il y a une année et demi, ils ont fait un long voyage en effrayant parfois la population et en mangeant des tonnes de ressources estimées à près d’un million. « Nous pourrons toujours faire repousser nos plantations l’année prochaine, mais ce ne sera pas le cas de ces éléphants s’ils venaient à disparaître. » déclarait un de leur protecteur.

Car voilà, ce troupeau de quatorze éléphants appartient à une espèce en voie d’extinction et ils sont donc protégés en liste A.  Après 500 km parcourus pendant des mois d’errance, grâce aux efforts insensés mis en place par ceux qui les protègent, le troupeau est enfin rentré à la maison.

 

Une bienveillante protection

Les chiffres sont impressionnants : plus de 25’000 policiers et des drones ont tenté de guider ce troupeau. Plus de 150’000 personnes ont été évacuées pour éviter tout conflit grave entre l’Homme et les pachydermes. 180 tonnes de nourriture ont aidé à les guider sur le chemin. Des solutions ingénieuses ont été mises en place pour qu’ils ne soient pas blessés tout le long de leur chemin. Regardez les liens ci-dessous pour vous rendre compte de l’ampleur des mesures prises.

 

L’absence d’un vieux sage ?

La raison de leur départ de la réserve n’est toujours pas claire et donne naissance à de nombreux débats. Deux  des pistes proposées sont les suivantes. La première est qu’ils n’ont pas de leader expérimenté à leur tête. Il semblerait que deux d’entre eux ont rapidement fait demi-tour au début de leur périple. La seconde est qu’il souhaitaient changer d’habitat.

Néanmoins, le stress engendré par les environnements urbains avec la pression des activités humaines,  auraient aussi contribué à leur faire faire demi-tour pour retourner dans leur réserve.

 

Une belle allégorie

Et si le chaos actuel était notre invitation à «rentrer à la Maison» ?

Nos protecteurs bienveillants essaient de nous envoyer des messages depuis des décennies sur notre soif inextinguible d’expansion, notre perpétuelle quête de conquêtes de nouveaux espaces, pris dans une irresponsable folie accumulatrice, nous avons exploité les ressources de cette Terre bien au-delà de nos besoins fondamentaux.

Mais le pire est sans doute que nous avons ainsi profondément perverti le lien intrinsèque qui nous relie à cette Nature si généreuse. Nous étions dans une relation équitable où la Nature nous offrait tout ce dont nous avions besoin.

En vouloir toujours plus, nous a conduit à sortir de notre réserve et partir pour un voyage initiatique, peut-être, mais surtout destructeur.
Nous commençons à peine à admettre que nous allons payer cette rupture dans l’équilibre de notre relation à la Nature.

Orgueilleux et entêtés, nous avons toujours imaginé pouvoir la maîtriser. Alors que ce n’est pas pas dans la soumission, mais dans la prise de conscience que nous ne faisons qu’un avec elle que nous pourrons envisager le monde d’un point de vue salutaire.

 

«Rentrer à la Maison»

Revenir chez Soi signifie qu’il faut d’abord être très clair sur que nous sommes (sans prétention) et ce dont nous avons fondamentalement besoin. Pour développer la connaissance de Soi, s’établir dans le silence est une nécessité.

Et ainsi retrouver enfin le chemin de la Maison.

Cet endroit où nous nous sommes profondément nous-même. Où tout ce dont nous avons besoin est disponible depuis toujours.
Là où réside notre essence, au-delà du temps.

 

Suivre et comprendre leur voyage:

 

Extrait de la vidèo du Gardian

 

Lire l’article de la BBC

La dernière video de la BBC

Reportage il y a deux mois sur le voyage CGTN

Le dernier reportage  de la télévision chinoise CGTN revient sur leur périple

 

 

12 raisons de créer sa routine matinale de yoga

12 raisons de créer sa routine matinale de yoga

A l’arrivée du printemps, l’envie de bouger son corps se fait plus ressentir. Voici pourquoi l’occasion est parfaite pour mettre en place sa pratique de yoga:

1. Accroître son niveau d’énergie
2. Créer une habitude positive pour une meilleure image de soi
3. Améliorer sa posture
4. Équilibrer son système hormonal
5. Cultiver une plus grande flexibilité
6. Développer sa concentration
7. Être plus ancré dans le moment présent
8. Relâcher ses tensions, diminuer son niveau de stress
9. Retrouver un meilleur équilibre physique, émotionnel, mental.
10. (Ré)-instaurer un dialogue avec soi-même
11. Développer sa capacité d’écoute
12. Optimiser son système immunitaire

Évidemment, la liste pourrait s’allonger encore, car à vrai dire la pratique régulière du Yoga aura un impact sur l’ensemble de notre vie, ainsi que (surtout) sur notre manière de percevoir le monde et notre façon d’interagir avec lui.

Atteindre l’extase

Le but de Yoga est la cessation de la souffrance. Ainsi est souvent traduit une des premières strophes du textes de Patanjali qui est une référence parmi les ouvrages écrits du yoga (Yoga Sutra). Si l’atteinte de l’extase (ou libération) chez Patanjali signifie la mort du corps physique, en général au printemps, quand on pense extase, on pense plutôt sexualité.

Le corps ainsi libéré, est plus détendu, plus énergique. L’esprit plus ouvert à ressentir, avec une plus grande capacité à se concentrer … autant de qualités qui permettent un meilleur épanouissement de notre sexualité. Notre énergie vitale est renforcée. C’est aussi cela l’énergie du printemps: ce frémissement subtil en tout.
Comme pour nous rappeler que nous sommes une infime partie vibrante du cosmos.

Ci-dessous, la série de 14 sessions printanières que je vous propose à distance.

 

Spécial printemps : yoga matinal