079 752 65 10
Yoga hivernal

Yoga hivernal

le corps au repos

  • 29 décembre – 16 mars
  • mercredis 7h15 sur Zoom

 

Nous arrivons aux portes de l’hiver. Saison de l’ introspection, du repos, de la régénérescence. Ce sera notre quatrième parcours saisonnier avec les cours matinaux en ligne.

Au cours de ces douze prochaines sessions, nous allons explorer le yoga de la pensée ou raja yoga. Nous ne pratiquerons quasiment pas de postures, mais pratiquerons ensemble : respiration, concentration, intériorisation, méditation. Chacun de ces points est une branche du yoga qui a le même poids que les postures. Il permettent une meilleure connaissance de Soi et contribuent à un meilleur équilibre global.

Nous pratiquerons aussi quelques mantras.

Vous aurez besoin des accessoires suivants: bougie, calepin, stylo et un coussin de méditation ou une chaise confortable.

Les sessions ont lieu en direct sur Zoom les mercredis matin de 7h15 à 7h45. Vous aurez accès à une section sur le site où vous aurez accès à l’ensemble des sessions jusqu’à fin mars.

S’accorder aux cycles

Le cycle démarre exprès avant la fin de l’année (fin d’un cycle) et juste avant la nouvelle lune du 2 janvier qui représente le début d’une nouvelle année et d’un nouveau cycle lunaire. Quelle meilleure occasion de se mettre à l’écoute de sa lumière intérieure et de définir comment nous rayonnerons en 2022 quelles que soient les circonstances extérieures.

  • Il n’y a pas de pré-requis, tout le monde est le bienvenu où qu’il soit sur son chemin.
  • Vous êtes toujours libre de mettre ou la caméra en route
  • Le cycle démarre le mercredi 29 décembre et se termine le 15 mars 2022

Je me réjouis de partager ce nouveau cycle avec vous

Belle entrée dans l’hiver

Namaste

Laurence

 

Réserver ma place
Cycle suivant :
  • Yoga printanier du 23 mars au 8 juin 2022 (7h – 7h30)
Programme Yoga Energie Transformation

Programme Yoga Energie Transformation

 

 Voyage au cœur de la connaissance de soi

Depuis plus de 8 ans, j’accompagne des élèves sur le chemin du Yoga. Cette expérience ne cesse de m’émerveiller tant la pratique du yoga, mais particulièrement la compréhension des centres énergétiques que sont les chakras, permet à chacun de cultiver ses propres spécificités et d’affiner sans cesse la connaissance de soi. Pour être en accord avec soi-même, avec l’autre et avec le monde.

Aujourd’hui, je vous propose de partager ceci à travers un voyage de sept mois. Les chakras nous serviront de fil rouge. Ils sont des références depuis des millénaires pour comprendre et améliorer notre énergie vitale à différents niveaux : physique, mental, émotionnel, entre autres.

Les ateliers de ces dernières années ont permis de découvrir la théorie, mais certains souhaitaient savoir comment travailler avec ces énergies pour avancer sur son chemin personnel. C’est à cela que s’attachera ce programme. Vous acquerrez ainsi des pratiques que vous pourrez intégrer dans votre quotidien. Postures, respirations, mantras, yantras, relaxation et méditation ouvriront la voie aux énergies qui ont besoin d’être stimulées, rééquilibrées comme celles qui ont besoin d’être libérées.

Mon enseignement repose sur le yoga ancestral, mais aussi sur des découvertes neuroscientifiques. Le propre de cette approche est de rattacher son histoire personnelle au fil rouge que sont les chakras. Ce voyage permet de donner du sens, reconnaître ses émotions, valider, les accepter, afin de se libérer, de s’ancrer et ainsi laisser exprimer son essence. Il s’agit non seulement de comprendre comment son propre vécu s’exprime dans le corps, mais aussi à travers des schémas mentaux ou/et émotionnels.

L’hiver étant propice à l’intériorisation et aux questionnements, nous démarrons ce programme fin novembre afin de semer les graines propices à notre évolution dès la fin de cette année. Nous bénéficierons aussi des nouvelles énergies de 2022.

Cela vous concerne si vous souhaitez :

  • Découvrir, ressentir l’énergie vitale et ses centre principaux
  • Acquérir des outils pour gérer son énergie et l’optimiser
  • Accueillir les émotions et leur origine
  • Comprendre la signification de sa posture physique
  • Pourquoi certaines articulations manquent de souplesse ou le contraire.
  • Comprendre pourquoi nous répétons tel ou tel schéma
  • Aborder les blessures du point de vue des chakras et faire le lien avec votre histoire personnelle
  • Développer de nouvelles pratiques pour maintenir une meilleure énergie globale pour un sommeil de meilleur qualité, se défaire d’habitudes néfastes, retrouver un corps plus souple, améliorer sa respiration, mieux gérer son stress et ses émotions, etc.

Chacun évoluera à son rythme pour lâcher ce dont il n’a plus besoin et cultiver ce à quoi il aspire profondément. Débutants bienvenus : pas besoin d’avoir pratiqué le yoga pour intégrer ce programme.

Articulations du programme

Deux webinaires mensuels en ligne et en direct sur chaque chakra principaux. De la théorie pour comprendre comment ils fonctionnent à quel système ils appartiennent et comment ils s’articulent, pourquoi ils sont un puissant outil et quel est leur avantage par rapport à d’autres techniques. Du travail personnel entre les deux webinaires mensuel Deux rencontres en présentiel d’une demi-journée pour mettre en pratique quelques exercices qui vont au-delà du yoga et travailler ensemble l’expression de l’énergie dans le corps. Echanges sur les travail. Méditation, relaxation. Et pour ceux qui souhaitent aller plus loin je vous propose un accompagnement individuel pour aller explorer plus en profondeur le lien entre votre histoire personnelle et la manière dont elle s’exprime dans le corps et dans les schémas mentaux. Nous pourrons utiliser plusieurs outils pour affiner encore la pratique par rapport à vos besoins.

Contenu de la formation

Concrètement voici ce que ce programme comprend :

  • 14 Webinaires de 75 minutes
  • 2 ateliers d’une demi-journée en présentiel
  • Support pour le travail personnel
  • Accès à un groupe sur Signal ou Telegram

 

Calendrier du programme

Les webinaires auront lieu normalement le jeudi soir à 20h sauf exceptions

Plus de détails en cliquant ici

Massage de la tête: quatorze raisons de l’adopter

Massage de la tête: quatorze raisons de l’adopter

En Ayurvéda, il est dit que le visage est le reflet de notre santé physique, émotionnelle et mentale.

En massant la tête, nous agissons sur tout le corps. Voici quelques secrets sur le massage indien de la tête et pourquoi il est si efficace.

1. Stimulation des endorphines et de la production de dopamine

En découle, un sentiment instantané de bien-être et de paix intérieure. Le stress et l’anxiété, la fatigue mentale, la frustration, la douleur et la colère diminuent. La pensée s’éclaircit, la concentration et la créativité augmentent. L’humeur est plus joyeuse. La qualité du sommeil est améliorée. La gestion des émotions est facilitée. Se projeter dans l’avenir devient plus aisé.

 

2. Augmentation de l’apport de sang et d’oxygène au cerveau

Le cerveau est ainsi revitalisé et ses fonctions sont améliorées. La productivité, comme la concentration et la mémoire à court terme sont améliorée. Les deux hémisphères du cerveau sont équilibré.

 

3. Activation du système parasympathique

Le corps est encouragé à se détendre, récupérer, se relaxer. Un sommeil plus réparateur, plus profond est rendu possible.

 

4. Apaisement du système nerveux sympathique

La respiration est plus calme et plus profonde. Les battements du cœur ralentissent, la tension artérielle diminue parallèlement au stress et à l’anxiété. Les niveaux d’hormones du stress comme le cortisol diminuent.Les corps et le mental se détendent.

 

5. Relâchement des tensions, blocages et toxines

L’équilibre global de la personne s’améliore. Les états de tension profonds diminuent. Les niveaux d’énergie augmentent. Une plus grande clarté mentale s’installe. L’humeur est meilleure, plus joyeuse.

 

6. Stimulation des terminaisons nerveuses

Meilleure proprioception. Meilleure image de soi.

 

7. Relaxation des yeux et des muscles oculaires

Amélioration de la concentration, de la productivité et de la clarté sont améliorés. La mémoire à court terme est stimulée. Les yeux sont détendus, plus vifs. Diminution des poches et cernes.

 

8. Augmentation de l’afflux du sang du dos à la tête

Les tissus sont nourris et les toxines éliminées. La circulation des nutriments et l’élimination de déchets se passent mieux.

 

9. Diminution des tensions et raideurs musculaires

Ainsi les raideurs les nœuds, les blocages et les adhésions diminuent ou disparaissent. La mobilité des articulations est plus fluide. La flexibilité et l’équilibre sont retrouvés.

 

10. Réduction de l’inflammation des tissus

Le massage agit comme un anti-douleur. La production d’hormones du bonheur réduit la douleur et permet au corps de mieux se détendre.

 

11. Relaxation des muscles, fascias, fibres nerveuses de la tête, du cou et du haut du corps

La posture s’améliore (redressement de la colonne), ce qui permet aussi une meilleure respiration. Cela a aussi un impact positif sur les maux de tête dus aux tensions. Le sujet retrouve plus de vitalité et de vivacité.

 

12. Stimulation du système lymphatique du haut du corps, de la nuque et de la tête

Le drainage des toxines se fait mieux, les œdèmes sont diminués. Le système immunitaire est stimulé et renforcé.

 

13. Amélioration de la circulation sanguine et énergétique au niveau de la peau, des cheveux et du cuir chevelu

Le cerveau est plus alerte. Le cuir chevelu retrouve plus de vigueur et se régénère mieux. Ainsi, la pousse des cheveux est stimulée, ils sont plus forts.

 

14. Stimulation de la micro circulation de la peau

La production de fibroblastes est stimulée. Le visage est ainsi plus détendu, il a l’air rajeuni, raffermi. Le teint devient plus clair.

 

15. Accessible à un prix raisonnable

Ce massage est efficace dèjà dès 15-20 minutes de pratique. Il peut se pratiquer en présentiel, mais je vous propose aussi une pratique inspirée de ce massage lié à du yoga du visage et de relaxation guidée en ligne. C’est vous qui vous massez la tête en vous laissant guider par ma voix. J’ai appelé cette technique : la pratique des 9M (ou les neuf merveilles).

Nous sommes ces éléphants errants …

Nous sommes ces éléphants errants …

 

Partis de leur sanctuaire il y a une année et demi, ils ont fait un long voyage en effrayant parfois la population et en mangeant des tonnes de ressources estimées à près d’un million. « Nous pourrons toujours faire repousser nos plantations l’année prochaine, mais ce ne sera pas le cas de ces éléphants s’ils venaient à disparaître. » déclarait un de leur protecteur.

Car voilà, ce troupeau de quatorze éléphants appartient à une espèce en voie d’extinction et ils sont donc protégés en liste A.  Après 500 km parcourus pendant des mois d’errance, grâce aux efforts insensés mis en place par ceux qui les protègent, le troupeau est enfin rentré à la maison.

 

Une bienveillante protection

Les chiffres sont impressionnants : plus de 25’000 policiers et des drones ont tenté de guider ce troupeau. Plus de 150’000 personnes ont été évacuées pour éviter tout conflit grave entre l’Homme et les pachydermes. 180 tonnes de nourriture ont aidé à les guider sur le chemin. Des solutions ingénieuses ont été mises en place pour qu’ils ne soient pas blessés tout le long de leur chemin. Regardez les liens ci-dessous pour vous rendre compte de l’ampleur des mesures prises.

 

L’absence d’un vieux sage ?

La raison de leur départ de la réserve n’est toujours pas claire et donne naissance à de nombreux débats. Deux  des pistes proposées sont les suivantes. La première est qu’ils n’ont pas de leader expérimenté à leur tête. Il semblerait que deux d’entre eux ont rapidement fait demi-tour au début de leur périple. La seconde est qu’il souhaitaient changer d’habitat.

Néanmoins, le stress engendré par les environnements urbains avec la pression des activités humaines,  auraient aussi contribué à leur faire faire demi-tour pour retourner dans leur réserve.

 

Une belle allégorie

Et si le chaos actuel était notre invitation à «rentrer à la Maison» ?

Nos protecteurs bienveillants essaient de nous envoyer des messages depuis des décennies sur notre soif inextinguible d’expansion, notre perpétuelle quête de conquêtes de nouveaux espaces, pris dans une irresponsable folie accumulatrice, nous avons exploité les ressources de cette Terre bien au-delà de nos besoins fondamentaux.

Mais le pire est sans doute que nous avons ainsi profondément perverti le lien intrinsèque qui nous relie à cette Nature si généreuse. Nous étions dans une relation équitable où la Nature nous offrait tout ce dont nous avions besoin.

En vouloir toujours plus, nous a conduit à sortir de notre réserve et partir pour un voyage initiatique, peut-être, mais surtout destructeur.
Nous commençons à peine à admettre que nous allons payer cette rupture dans l’équilibre de notre relation à la Nature.

Orgueilleux et entêtés, nous avons toujours imaginé pouvoir la maîtriser. Alors que ce n’est pas pas dans la soumission, mais dans la prise de conscience que nous ne faisons qu’un avec elle que nous pourrons envisager le monde d’un point de vue salutaire.

 

«Rentrer à la Maison»

Revenir chez Soi signifie qu’il faut d’abord être très clair sur que nous sommes (sans prétention) et ce dont nous avons fondamentalement besoin. Pour développer la connaissance de Soi, s’établir dans le silence est une nécessité.

Et ainsi retrouver enfin le chemin de la Maison.

Cet endroit où nous nous sommes profondément nous-même. Où tout ce dont nous avons besoin est disponible depuis toujours.
Là où réside notre essence, au-delà du temps.

 

Suivre et comprendre leur voyage:

 

Extrait de la vidèo du Gardian

 

Lire l’article de la BBC

La dernière video de la BBC

Reportage il y a deux mois sur le voyage CGTN

Le dernier reportage  de la télévision chinoise CGTN revient sur leur périple

 

 

Les arbres de ma vie

Les arbres de ma vie

À l’occasion de la journée de la Terre, j’avais envie de rendre un hommage aux arbres qui m’ont accompagné depuis ma naissance.

Bien sûr, les arbres ce sont les racines, l’ancrage. Il s’agit aussi de famille, de génération, de longévité. Les arbres sont ceux qui tissent un chemin depuis les racines, puis qui s’élèvent vers le ciel … du matériel vers l’immatériel. Tout cela avec une certaine rectitude, mais avec parfois une touche d’ excentricité dans le feuillage, les graines ou les fleurs.

Sachant s’adapter parfaitement aux rythmes des saisons, ils sont régis sur un rythme infiniment plus lent que le nôtre, petits humains. Ils sont les maîtres des cycles saisonniers, nous enseignant patience et lâcher-prise. Nous découvrons à peine qu’ils sont aussi solidaires entre eux. Ils ont tant à nous enseigner pour autant que nous puissions y prêter attention, mais surtout prendre le temps d’aller véritablement à leur rencontre. Mieux les protéger et les défendre s’impose.

Le catalpa en fleurs

Les ancêtres

Au commencement, mes ancêtres ont planté des arbres à leur arrivée, il y a près d’un siècle. Mon frère est aujourd’hui leur gardien. J’ai la chance d’habiter près d’eux, comme dans une cabane suspendue entre un tilleul et un catalpa.

Le catalpa, est créatif: entre ses feuilles en forme de cœur et ses fruits en forme de gros haricots qui se plantent dans le sol. Et puis, quand il fleurit, cela ne passe pas inaperçu non plus 🙂

 

Les parents

Il y a les arbres plantés par mon père qui avait la main verte. Il adorait ramener toutes sortes de graines de ses voyages à l’étranger. Aujourd’hui, grâce à sa curiosité et à sa main d’expert, nous mangeons des kiwis et des olives. JE pourrais aussi vous parler du citronnier de ma mère qui se repose encore un peu à la cave avant de venir prendre le soleil estival. Mes parents avaient même fait la Une d’un quotidien avec les bananiers et un régime de bananes, ce qui a l’époque était vraiment très rare dans notre région.

 

La forêt impériale

J’ai aussi eu la chance de vivre à l’orée d’une forêt aux allures impériale quelque part près du lac. Là aussi, une allée d’ arbres séculaires faisant une haie d’honneur majestueuse à chaque nouveau visiteur. Un cadre verdoyant et enchanteur où les arbres servaient d’abri à une multitude d’oiseaux. Notamment des pics.

 

Mon compagnon de route

Alors que je vivais dans cette forêt, j’ai reçu de mes parents, un arbre qu’on appelle le pied d’éléphant. Cela fait maintenant une vingtaine d’années que je vis avec cet arbre qui se porte à merveille. Pourrais-je le transmettre à la génération suivante ?

Cerisier du Japon

Les voisins

Il y a les arbres du voisinage qui font partie de mon paysage quotidien. Comme ce cerisier du Japon qui chaque année, nous enchante quelques jours. Cette année plus d’une semaine de spectacle fleurs rose en forme de cœur et de pompons. Si doux et si beau. Une invitation à voir la vie en rose.

 

Le dernier né

Dans ma famille d’arbres, il y a un dernier-né, déjà plein de feuilles. Il a un an, il fait déjà une bonne vingtaine de centimètres, il s’agit d’un manguier. Le fruit des amoureux. Je lui parle tous les matins, évidemment avec beaucoup d’amour, pour qu’il fasse des fruits d’une douceur incomparable. Et les partager.

Naissance d’un manguier

Ce qu’il y a de beau avec un arbre, c’est qu’on ne le plante pas pour soi. La beauté d’un arbre, c’est qu’on le plante pour quelqu’un d’autre. Pour les générations suivantes, pour qu’elles puissent s’y abriter, y prendre refuge ou se nourrir. C’est une forme de don … à la Terre comme à ses habitants. Une forme de contribution à l’univers.

Nous commençons à peine de découvrir comment les arbres communiquent entre eux, mais aussi éventuellement avec nous, quand nous savons écouter. Je déteste particulièrement l’expression prendre un bain de forêt, très à la mode en ce moment. Pourquoi ? À cause du mot «prendre» essentiellement, puis à cause du mot «bain», parce que ce n’est vraiment pas de cela dont il s’agit. L’idée, ce n’est vraiment pas, ni de prendre, ni de baigner, ni de gagner, ni de fixer un objectif de 5247,43 pas par jour ou par semaine.

Il n’y a besoin ni de faire, ni d’acheter, ni de prendre, ni de squatter. Laisser tomber tout cela, concentrez-vous juste sur le fait d’être. Avec conscience. Avec présence.

Puis, écouter,
E C O U T E R
E C O U T E R encore
ensuite, laisser la forêt s’imprégner en vous. Les sons, les odeurs, les énergies, la sagesse, le vivant… puis remercier humblement.

Rendez visite à la forêt comme vous rendez visite à votre famille… pour un moment de partage. Grâce à cette dernière année, ce mot a repris du sens. Se reconnecter à la Terre sans rien y prendre sinon du plaisir et peut-être en y laissant un peu de soi. Avec humilité. Avec respect. Avec révérence. Avec amour. Alors peut-être, nous serons dignes de ce partage.

 

En images …

 

Une main tendue

Voici une belle manière de rendre hommage au plus grand arbre de Grande-Bretagne foudroyé lors d’un orage.
Au-delà de l’idée de l’anthropomorphisme, j’y vois à la fois un impérieux appel à l’aide, mais aussi une invitation à se reconnecter à la Terre et à nos propres racines. Car in fine, il ne faut pas oublier que sauver un arbre ou une forêt, c’est aussi se sauver un peu soi-même.

Le géant de Vyrnwy