Entre silence et impudeur spirituelle

Nous vivons dans une société particulièrement schizophrène. Nous n’avons jamais eu autant de moyens de communication et nous n’avons, pourtant, jamais autant souffert de solitude. Et la spiritualité n’échappe malheureusement pas à ce phénomène. Il n’y a jamais eu autant de personnes éveillées sur cette planète.

Je regrette parfois l’époque, pas si lointaine, de la transmission orale par un gourou. L’enseignement était alors réservé à ceux qui avaient déjà parcouru un chemin et démontré leur envie et leur motivation pour continuer le parcours avec un guide, ce avec beaucoup d’humilité.

Aujourd’hui, vous pouvez méditer avec Mathieu Ricard sur Facebook ou avec Deepak Chopra dans votre baignoire. Et apprendre la méditation en vous endormant via des douzaines d’applications. Pour autant, aurez-vous progressé spirituellement ? L’abondance de l’offre me donne parfois le vertige pour ne pas dire la nausée. Au risque de consommer la spiritualité comme on consomme de la nourriture industrielle ou de la spiruline et du bio, juste pour se donner bonne conscience. Pauvre conscience.

La méditation et le yoga ne s’avalent pas comme une pilule miracle menant à l’illumination. Ni comme un programme de Beach Body en 9 semaines. C’est le chemin qui fait du sens et ce que l’on y rencontre. Et ce à quoi on doit faire face. Le déballage spirituel n’est pas nécessaire. Ce chemin spirituel requiert, à mon sens, de la pudeur. C’est un travail intérieur. Nul besoin d’étaler votre quête. Car elle est unique. Inciter les autres à expérimenter la leur, tout au plus.

 

Le juste équilibre

Et c’ est parfois compliqué de trouver le juste équilibre. Alors voilà pourquoi, lors de la journée internationale du yoga, je n’ai rien publié sur les réseaux sociaux. Car le yoga, ce n’est pas une juste une journée à célébrer parmi d’autres ou un sport hebdomadaire. Le yoga ne se consomme pas, il se pratique et se vit au quotidien, à chaque instant.

Hier, nous étions plus de 250’000 à méditer ensemble un peu partout sur notre planète Terre. Un moment incroyablement puissant et lumineux pour se rappeler que nous ne sommes qu’un.

Déconnecter pour mieux se connecter aux autres, en quelque sorte, mais à un autre niveau.

Écoutez le guide… il sommeille en vous. Chuut. Débranchez …

Namaste

Laurence

 

#weareone #oneness

 

250’000 personnes qui méditent ensemble pour célébrer l’été et la journée mondiale du yoga